Logo

Les hommages

Monsieur Olivier CHARLOT
je tiens a rendre hommage a un copain d enfance on etait dans la meme classe a l ecole jai pas la force de venir te dire a la prochaine jai survecu a la meme chose que toi deuxvfoit et je culpabilise de venir lemotion et trop forte je te garde dans mon coeur loch mon frere mon ami je tembrasse et a la prochaine je taime repose en paix je suis de tous coeur avec tes proches sincerement ne ment veux pas tchao l ami loch un frere de plus qui nous quitte c trop pour moi vraiment trop a la prochaine
Madame Evelyne NOIRJEAN née GEORGE
a mon ami gerald,
ayant appris tout a fait par hasard le décès de ton épouse evelyne, je tiens sincèrement a te présenter toute ma compassion et une grande penséee a evelyne qui fut ta compagne durant de plusieurs années bien amicalement, ton ami nono
Madame Micheline SCHIETTE-CATTE
Repose en paix petite maman ont t aime tous
Tes petits enfants leo et océane ,jean-Guy et moi
Madame Andrée PROST née ROUSSEAU
Nous sommes en décembre, ça fait un peu plus de 6 mois que tu es partie. Et je ne réalise toujours pas. Je n'y arrive pas. Noël approche et ça sera le premier sans toi... Quelle tristesse.
Je n'ai aucune idée de où tu es mais j'espère que tu es vraiment heureuse. J'espère que tu as trouvé cette paix que tu mérites tant. J'espère que les anges et Dieu prennent soin de toi comme personne ne l'a jamais fait. En tout cas, ici on pense tous très fort à toi. N'en doute jamais un seul instant. Le vide que tu as laissé derrière toi ne disparaitra jamais.
Je t'aime de toutes mes forces et ça à jamais.
Monsieur Patrick PERCIER
Nous tenions, mon ami Jean Claude moi, dans un premier temps, à présenter nos sincères condoléances à toute la famille et amis de Patrick PERCIER.
Nous ignorions que ce dernier nous avait quitté. Il y a précisément 5 jours que nous avons découvert ce personnage extrêmement attachant et surtout passionné par son métier, lors d'une visite à la Saline d'arc et Senans, par le biais d'une projection d'un documentaire lié à l'élaboration de ces fameux jardins utopiques. Nous êtions subjugués et sommes sortis de ce film, admiratifs devant Patrick si charismatique et qui a su faire partager son amour de la terre, des plantes et des fleurs. On se disait : "qu'est ce qu'il a de la chance d'exercer un métier qu'il aime et surtout dans un environnement tellement magnifique !".
Voilà, nous avons appris son décès, lorsque nous avons voulu le connaitre un peu plus sur internet ; cette triste nouvelle nous a profondément remués.
Nous tenions à vous apporter ce petit témoignage, à vous qui avez eu l'immense chance et bonheur de côtoyer un tel personnage.
Nous vous embrassons bien fort et vous adressons toutes nos amitiés.
Myriam et Jean Claude (amoureux de ces jardins utopiques)
Monsieur Nicolas BROUN
Il y a quelque chose d'injuste, injustifié et injustifiable au départ d'un jeune homme de 25 ans.

Tu avais été, Nicolas, un enfant discret, qui n'aimait pas se faire remarquer, un adolescent doux et rêveur, soucieux de ne pas blesser ni créer de conflits.

Jeune homme, tu as probablement eu du mal à t'adapter à une société qui valorise avant tout les possessions, l'argent, et la réussite sociale. Tu aimais les choses simples, les arbres, les fleurs des champs.

Tu as souffert, mais tu es parti apaisé semble-t-il, parti brutalement et bien trop tôt, mais apaisé. Que ceci soit une consolation pour ta mère dans la douleur immense de ton départ, mais aussi pour ton père, ta soeur Nathalie et ton frère Xavier.

Repose en paix Nicolas, près des tiens qui sont déjà partis, près de tous les enfants et jeunes gens qui ont quitté ce monde trop tôt.
Monsieur Julien GUINCHARD
Juju
Que dire?
Tu étais le p'tit troisième, le p'tit frère atypique, celui qui nous réservait toujours des surprises bonnes ou mauvaises. On ne savait jamais à quoi s'attendre avec toi. Tu étais imprévisible c'est ce qui faisait ton charme et on t'aimais pour ça. Tu étais celui qui parlait plus vite que son ombre, qui a cassé plus de voitures qu'il n'avait de doigts, celui qui n'a jamais fait comme tout le monde. Bref Toi!
On retiendra de toi ton gros cœur, ta gentillesse, ta jovialité et ta serviabilité mais aussi ce petit sourire en coin et ce clin d'œil que tu faisais quand tu allais ou avais fait une connerie.
Tu avais un petit côté homme des bois qui t'allais bien mais sous cette carapace se cachait un p'tit Juju qu'on croyait costaud mais pourtant si fragile.
Tu as traversé des épreuves dans ta vie que tu as surmonté petit à petit mais là tu as lâché, tu as baissé les bras. Tu laisses derrière toi toute une famille peinée et 2 petits bouts de chou qui auraient bien aimé grandir à tes côtés mais tu en as décidé autrement. Ne t'inquiètes pas ils ne seront pas seuls et grandiront avec ton souvenir et nous à travers eux nous auront toujours une partie de toi.
On doit se dire au revoir maintenant.
Tu vas nous manquer.
Salut P'tiot
Monsieur René AUBRIET
Papa,

Je pensais m’être fait à l’idée de te perdre , mais je ne m’étais pas imaginé à quel point tu allais me manquer.
Tu était un papa protecteur et parfois râleur mais je t’aimais comme tu étais même si parfois nos avis était différent.
Etant petit, je te regardais avec des yeux émerveillé car je voyais en toi un papa extraordinaire, un papa fort , un papa qui n’avait peur de rien ni de personne.
c’est vrai tu n’étais pas très démonstratif mais je savais que tu nous aimais de tout ton cœur et que tu ferais tout pour nous, ce que je suis devenu maintenant je te le dois car tu es et sera toujours mon model.
J’aurais tellement de choses à te dire mais malheureusement cela prendrais des jours, j’ai deux anecdote qui me reviennent.
Un soir je m’imaginais en train de me faire manger par des crocodiles comme souvent car étant petit j’avais peur de la nuit et toi cette nuit la tu es venu me voir, au début j’ai eu peur car je croyais que tu était venu me disputer mais tu t’es assis à mes cotés et tu m’as demander ce que je voyais.
Je t’ai alors dis que je voyais des crocodiles et la tu t’es levé et tu m’a dis si ton père peut marcher sur les crocodiles, toi mon fils tu peux faire la même chose alors tu m’a pris la main et tu m’a fait marcher sur les crocodiles et la j’ai compris que je ne risquais rien et sa grace à toi papa.
Ma passion est le foot et étant petit je jouais souvent a mon jeu et tout le monde ce souvient de mes commentaires.
Un jour j’avais cassé mes deux cages de foot et j’étais super triste, un soir en rentrant tu m’avais fabriquer deux cages qui était super, et tu m’as dis tiens loic c’est pour toi j’étais trop content car tu les avais fait toi-même papa.
Tant de chose se sont passé et cela fut trop rapide en faite tu avais certe 81 ans mais pour moi tu devais vivre plus longtemps pour voir ma fille grandir, le jour le plus beau de ma vie fut mon mariage car tu as pu me voir me marié et je sais que tu était heureux.
Tu part avec le costume de mon mariage et j’en suis fier mais triste en meme temps, tu laisse dernière toi une famille qui t’aimais et moi je ne t’oublierais jamais.
Tu va beaucoup me manquer et cela va etre dure de ne plus te voir quand je viendrais voir maman à la maison mais sache que l’on s’occupera de maman comme tu l’aurais voulu et sa je t’en fais ma parole papa.
Jamais je n’oublierais nos soirées foot a la télé et nos aprem-midi rugby et notre phrase lorsque maman venait nous demander qui perdais on lui disait chacun notre tour c’est celui qui perd pas, cela était devenu un jeu pour nous deux car avant que maman vienne on se disait qui devait le dire.
Papa je te fais une promesse c’est d’assumer et de rendre heureuse ma famille comme tu l’as fait d’etre toujours présent de travailler pour que ma fille et ma femme ne manque de rien comme toi tu l’as fait pour nous.
Je penserais toujours à toi car tu es et restera dans mon cœur a jamais, je parlerais de toi à léa car je lui dirais quel papy génial tu étais.
Tu as rejoint ta maman et sa j’en suis heureux pour toi car elle t’a manquer toute ta vie, alors je te dis profite d’etre avec elle et regarde nous de temps en temps s’il te plait papa.

Je t’aime papa.
Loïc
Monsieur Joël DUMONT
Un être humain qui s’éteint, ce n’est pas un mortel qui finit.
C’est un immortel qui commence.
C’est pourquoi en allant confier où il dormira doucement,
en attendant que j’aille l’y rejoindre,
je ne lui dis pas adieu, je lui dis à bientôt.
Car la douleur qui me serre le cœur renforce, à chacun de ses battements,
ma certitude qu’il est impossible d’autant aimer un être et de le perdre pour toujours.
Ceux que nous avons aimés et que nous avons perdus ne sont plus où ils étaient,
mais ils sont toujours et partout où nous sommes.
Cela s’appelle d’un beau mot plein de poésie et de tendresse : le souvenir.
Madame Maria-Cristina GODEFROY née MONTEFORTE
On dit que le temps aide a cicatriser les blessures, mais, ma Princesse, depuis ton départ, il y a 17 mois, chaque jour devient de plus en plus difficile à vivre.
Je sais que tu es là, près de moi pour m'aider à continuer. Je voudrais tellement te serrer dans mes bras.
Je t' aime mon bébé.
Monsieur Yin CHU
quel chance de t avoir connu!!!
tu seras toujours dans mon coeur.
et comme tu disait quand on partez du resto...... va molo..... la haut
        BESOS
Monsieur Jean-Claude SIMONCINI
Un dernier homage a mon oncle maintenant qui repose en paix adieux mon tonton
Madame Ariane de THOMAS de LABARTHE née DE LAROCQUE-LATOUR
Ariane...ma copine d'enfance, j'ai peine à croire que tu es partie su jeune. Vois-tu, je rentre vivre en Vendée, à la Roche, après presque 20 années passées à Paris. Je suis encore sous le choc: c'est en cherchant à reprendre contact avec toi, en cherchant ton nom sur la toile que je tombe sur cet "espace condoléances". Ariane, petite Ariane toute frêle, je me souviens de toi comme si c'était hier, de ton sourire, de tes cheveux chatains au carré que ta maman te coiffait sur le côté avec une barrette, de ton col roulé bleu marine, de nos rires d'écolières à Jeanne d'Arc à la Roche. Nous avions fêté nos 6 ans l'une chez l'autre. Nous avions 4 mois d'écart jour pour jour - je suis du 10 janvier. Je me souviens avoir été fascinée par ton lit en forme de voiture, dans ton appartement à la Garenne. Tu avais une grande soeur blondinette adorable elle aussi et une maman très élégante. Ariane, cela fait plus d'une trentaine d'années que nous nous étions perdues de vue car tu as quitté Jeanne d'Arc dès le CP ou le CE1. Pourtant, je ne t'ai jamais oubliée. Preuve en est: tu es la première copine d'enfance que j'ai cherché à revoir, sachant que je rentre vivre à la Roche en septembre...et j'apprends ce soir avec une grande tristesse que tu n'es plus, que tu es partie à l'âge de 35 ans...je n'aurai plus jamais l'occasion de te revoir comme je l'espèrais. Où que tu sois, petite Ariane, amie des jours heureux et insouciants, j'espère que tu as trouvé le repos. L'écho de nos rires d'enfants, toujours, étreindra notre ciel. Ce soir, toutes mes pensées vont à ta famille et tout d'abord à ta maman dont je n'ose imagine la peine. Eloïse
Madame Liliane CORRE née DOLOROSOY
Un grand silence m'évitera de gâcher ma salive.
Monsieur Francisque DUCROUX
Tu restera pour moi un "fhal", et je penserai toujours a toi en prenant le bateau pour l'Algerie. Que Dieu te bénisse .
Monsieur Roger VOISINET
Malgré toutes ces années perdues à ne pas se voir,
je garderais un très bon et grand souvenir de tonton zizi,
journée de pèche sur la marne dans la barque bercée par les péniches ...
inoubliable pour une petite fille comme moi
joëlle
Madame FUNDI RAMAZANI
we love you even if your gone your still in our heart.
Monsieur Alexandre MORMIN
2 ans mon fils que tu nous as quitté 2ans que la plaie que j'ai au coeur me fait tres mal cette douleure je l'aurai pour tout le reste de mes jours ,je t'aime mon sansand tu me manque fais un signe a ta maman s'il te plais
Madame Michèle MORA
Ma petite MAMAN chérie,c'est la premiere féte des MAMAN,ou tu n'est plus là.Mais pas pour moi tu resteras toujours la plus gentille et la plus dévouée des maman je ne t'oublierais jamais .FABIENNE
Monsieur Aldo VIALA
Aldo étais un ami ; soit un ami virtuel mais un très grand ami j ai partagé de bon moment avec lui via le poker et MSN il avait beaucoup d humour et d une gentillesse exceptionnel et s investissais énormément a la LKTEAM. C est d ailleurs grâce a lui que j y suis rentré .j ai partagé de très bon moment avec lui, comme les mauvais lors du décès de son épouse qu’il adoré je parler pratiquement tout les jours avec lui pour essayer atténuer sa peine et de rester fort pour ses enfants .voila je ne suis pas pour les grand discours mais je suis proche de vous et surtout de romain que je connais un peu plus
Madame Michèle MORA

Déjà un mois que m'a quittée ma petite MAMAN chérie,tu est toujours dans mon KOEUR
Que les jours sont longs sans toi.Je t"aime. FABIENNE
Madame Michèle MORA
ma chere petite maman
cela fais déjà une semaine que tu ma laissée,mais dans mon coeur tu sera toujours présente ,je ne peux penser que tu n"est plus là c'est très dur pour moi .Je suis si triste ,je t'embrasse à jamais, ta fille ,FABIENNE
Monsieur Alexandre MORMIN
Une pensée pour toi Alexandre que l'on n'oublie pas ; tu nous manques tellement !
Monsieur Alexandre MORMIN
1 an mon alex que tu nous as quitté,1an que j'ai été amputé de mon aile droit.Tu as laissé un énorme vide,Je ne parviens pas a admettre que nous ne rirons plus ensemble comme nous avions l'habitude de le faire.Mais je me dit de la haut tu es toujours avec nous.(TU ME MANQUE MON CHERI .TU ME MANQUE ENORMEMENT)je t'aime mon chéri et tu resteras toujours mon fils chéri ta maman